Faculté de science politique et de droit

Nicolas Houde, Département de science politique

Nicolas Houde
Professeur, département de science politique, UQAM
Membre de l’Institut des sciences de l’environnement, UQAM
T. (514) 987-3000, poste 4699
houde.nicolas@uqam.ca

Diplômé en géographie (PhD, McGill, 2011), Nicolas Houde est professeur au département de science politique de l’UQAM depuis 2012. Il s’intéresse particulièrement à la négociation d’ententes politiques entre les Premières Nations et l’État, notamment aux traités et aux ententes de cogestion du territoire et des ressources naturelles.

Ses recherches actuelles sont centrées sur la gouvernance adaptative des aires protégées gérées par les Autochtones et sur l’adaptation des communautés isolées aux changements climatiques. Membre du CIERA depuis 2016 et chercheur associé à la Chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes (http://www.creqc.uqam.ca), il développe et participe depuis plusieurs années à des projets multidisciplinaires de recherche partenariales avec des groupes et des organisations autochtones, notamment le Conseil de la Nation Atikamekw et le Conseil des Atikamekw de Manawan.

Publications (sélection)

Articles
Houde, N. et L. Camirand Lemyre (2017). Lokal verwaltete Naturschutzgebiete als Strategie zur Revitalisierung indigener politischer Kulturen in Kanada. Das Beispiel Masko Cimakanic Aski. Letopis 64(2): 146-159.
Houde, N. (2014). La gouvernance contemporaine du Nitaskinan: tradition, adaptation et flexibilité. Recherches amérindiennes au Québec, 44(1): 23-33.
___(2007). The six faces of Traditional Ecological Knowledge: Challenges and opportunities for Canadian co-management arrangements. Ecology and Society, 12(2): 34. [online] URL: http://www.ecologyandsociety.org/vol12/iss2/art34/
Houde, N. et L.A. Sandberg. (2003). To have your cake and eat it too? Utility, ecology, equity and Quebec’s New Forest Act, 2001. Cahiers de géographie du Québec, 47(132). pp. 413-432.

Chapitres de livre
Houde, N. et B. Pillet. (2017). Les Autochtones et le colonialisme canadien. in Alain G. Gagnon et D. Sanschagrin (dir), La politique québécoise et canadienne: acteurs, institutions, sociétés, 2ieme édition. Montréal : Presses de l’Université du Québec, 61-85.
Houde, N. (2014). Les autochtones dans l’espace politique canadien. in Alain G. Gagnon et D. Sanschagrin (dir), La politique québécoise et canadienne: une approche pluraliste. Montréal : Presses de l’Université du Québec, 139-162.
Sandberg, L.A., N. Houde et P. Lavoie (2014). Beyond l’Erreur Boréale: The forest industry, environmentalism, and image production in Quebec, Canada. in A.A. Lehtinen, J. Donner-Amnell, et B. Saether (eds), Politics of Forests: Northern Forest Industry Regimes in the Age of Globalisation. U.K.: Ashgate, pp. 63-83.

Rapports
___ (2013) À propos de l’Entente de Nation à Nation concernant la gestion et le développement des ressources naturelles et du territoire. Document de réflexion à l’intention du Conseil la Nation Atikamekw élaboré dans le contexte de la négociation bilatérale Québec/Atikamekw en vue d’une formule de cogestion du territoire, 12 pages.
___(2012) Penser l’avenir territorial : Renforcement de la capacité de planification territoriale Atikamekw Nehirowisiw. Rapport à l’intention du Grand Chef de la Nation Atikamekw, 14 pages.
___ (2010). Nisawitatan Kitaskino: Rapport des entrevues individuelles s’étant déroulées en 2008-2009. La Tuque (Canada): Secrétariat au territoire du Conseil de la Nation Atikamekw, 66 pages.
Houde, N. et G. Ottawa (2009). Nisawitatan Kitaskino: Synthèse des ateliers s’étant déroulés à l’hiver 2009. La Tuque (Canada): Secrétariat au territoire du Conseil de la Nation Atikamekw, 20 pages.
Houde, N. (2008) Un historique des idées en cogestion du territoire chez les Atikamekw: Synthèse de documents écrits entre 1978 et 2000. La Tuque (Canada): Secrétariat au territoire du Conseil de la Nation Atikamekw, 86 pages.
Waaub, J-P., N. Houde, S. Marceau, T. Niquay, A. Peerazizi et al. (2004). Recherche pour le choix d’une approche méthodologique d’évaluation environnementale stratégique par les Atikamekw. Montréal: GEIGER, 84 pages.

Doris Farget, Département des sciences juridiques

Doris Farget, Professeure, Département des sciences juridiques, UQAM
T. 514.987.3000, poste 3259
farget.doris@uqam.ca

Doris Farget est docteure en droit des Facultés de droit de l’Universités de Montréal et d’Aix-Marseille 3. Après avoir effectué deux stages postdoctoraux, l’un à la Section de droit civil de l’Université d’Ottawa et l’autre au Département d’anthropologie de l’Université McGill, elle est aujourd’hui professeure au Département des sciences juridiques de l’Université du Québec à Montréal et membre du CIERA. Elle s’intéresse aux relations entre le droit et les identités. Elle s’intéresse aussi à la notion de propriété collective des territoires ancestraux dans le discours des juges interaméricains et telle qu’elle est perçue par certains interlocuteurs autochtones au Québec. Elle est également co-chercheure dans le cadre du projet Looking Out For Each Other, un projet de recherche partenarial qui vise à documenter la situation des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées dans les provinces de l’Est du Canada, dont le Québec.

Publications (sélection)

Monographie :
Le droit au respect des modes de vie minoritaires et autochtones dans les contentieux internationaux des droits humains, Montréal, Éditions Thémis, 2012, 444 p.

Articles dans des revues scientifiques avec comités de lecture
Farget, Doris (2016). « Colonialisme et pollution environnementale. Prolongement et effets sur les droits des peuples autochtones », 49(2) Revue criminologie, p. 95-114.
___ (2016). « Le droit collectif de propriété sur les territoires ancestraux: un collectif abstrait; des entités intermédiaires effacées », 29(1) Revue Internationale de Sémiotique Juridique, p. 135-158.
___(2015). « Entre discontinuité et complexité dans la conception de l’environnement des instances interaméricaines et des requérants autochtones revendiquant leur droit au territoire », Hors-série 22 VertigO – La revue électronique en sciences de l’environnement, en ligne : https://vertigo.revues.org/16180.
___(2014). « Words That Fly Back and Forth Between Two Mutually Oblivious Worlds: What Is The Meaning of the concept of “Indigenous Way Of Life”? »,  1 Canadian Journal of Law and Jurisprudence, p. 239-258.
___(2014). « La place réservée à l’avis des peuples autochtones dans le cadre du processus de prise de décision concernant le Plan Nord. Perspective juridique interne et internationale », (2014) 59(3) Revue de droit de McGill, p. 596-653 (co-écrit avec Marie-Pier Fullum-Lavery).

Bernard Duhaime, Département des sciences juridiques

Bernard Duhaime, Professeur de droit international
T. 514.987.3000, poste 2478
duhaime.bernard@uqam.ca

Bernard Duhaime est professeur de droit international à la Faculté de Sciences politiques et de Droit de l’Université du Québec à Montréal (UQAM, à Montréal au Canada). Il enseigne principalement le droit international des droits humains et se spécialise dans le Système interaméricain de protection des droits de la personne. Il est également Membre et Président du Groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires, se rapportant au Conseil des Droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies. Bernard Duhaime est lauréat de la Fondation Pierre Elliott Trudeau (2017-2021). Auparavant, M. Duhaime était avocat à la Commission interaméricaine des Droits de l’Homme de l’Organisation des États Américains. Il est membre du Barreau du Québec au Canada.

Le Pr. Duhaime contribue à la promotion et la défense des droits humains depuis 1996. Il a travaillé ou collaboré avec diverses agences internationales et nationales de défense des droits de la personne, prenant part à de multiples missions d’observation et de formation sur le terrain et produisant de nombreux rapports institutionnels. Il conseille ou a conseillé plusieurs organisations de défense des droits de la personne et des peuples autochtones, avocats et défenseurs des droits humains, organisations internationales et États. Il représente ou assiste régulièrement des victimes et défenseurs des droits de la personne dans le cadre d’affaires contentieuses devant le Système interaméricain de protection des droits de l’Homme, les agences et mécanismes spécialisés de l’ONU, la Cour européenne des droits de l’Homme, etc.

Le Pr. Duhaime est l’auteur d’une soixantaine de publications, ayant entre autres contribué aux ouvrages suivants : « The State on Trial: Policing Protest » (UBCP, 2015), «International law between constitutionalization and fragmentation: the role of law in the post-national constellation» (OUP, 2014), «Defending the Human Rights of Migrants in the Americas: The Nadège Dorzema et al v Dominican Republic Case» (Édition spéciale RQDI, 2013), « Canada in the Americas: Making a Difference?» (Édition spéciale Int’l J, 2012); «Protecting Human Rights in the Americas: The Inter-American Institutions at 60» (Édition spéciale RQDI, 2011); Donner droit de cité aux droits économiques, sociaux et culturels (Yvon Blais, 2011), Human Rights Regimes in the Americas (UNUP, 2010), Le particularisme interaméricain des droits de l’homme (Pedonne, 2009), Governing the Americas: Regional Institutions at the Crossroads (Lynne Rienner, 2007). Il cosigne également la chronique de droit interaméricain de l’Annuaire canadien de droit international depuis 2013.

Au Québec, le Pr. Duhaime est membre de plusieurs centres de recherche dont le Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (UQAM), le Centre d’Étude sur le Droit International et la Mondialisation (UQAM), Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité au Québec  (UQAM) et le Centre d’Études Interaméricaines (Université Laval). Il a fondé et a été le premier directeur de la Clinique Internationale de Défense des Droits Humains de l’UQAM.

Reconnu par ses pairs également à l’étranger, Bernard Duhaime a été le Canada-US Fulbright Visiting Chair in Public Diplomacy à la University of Southern California (Los Angeles, États-Unis), de même que Visiting Fellow à l’Institut Universitaire Européen (Florence, Italie), Visiting Fellow au Programme de droits humains de la Faculté de Droit de l’Université Harvard (Cambridge, États-Unis) et Chercheur invité au Centro de Estudios en Libertad de Expresión y Acceso a la Información (CELE) de la Faculté de Droit de l’Université de Palermo (Buenos Aires, Argentine).

Publications (sélection)

Duhaime, Bernard, en collaboration avec Carmen Herrera (2014). « La pobreza de las mujeres indígenas en México», 25 Debate Feminista 263.
Réédité dans Juan A. Cruz Parcero & Rodolfo Vásquez, dir.,  (2014). Mujeres, familia y trabajo, Mexico D.F., Mexico, Suprema Corte de Justicia de la Nacion and Editorial Fontamara,  199-219.
Duhaime, Bernard, en collaboration avec Josée-Anne Riverin (2011). « Understanding Double Discrimination and Equality Rights of Indigenous Women in Québec »,University of Miami Law Review, Volume 65 (3), 903-922.
Duhaime, Bernard. (2006) «Le système interaméricain et la protection des droits économiques, sociaux et culturels des personnes et des groupes vivant dans des conditions particulières de vulnérabilité », 44 Canadian Yearbook of International Law, 95.
___(1999). «Le crime de génocide et le Guatemala: une analyse juridique», 29(3) Recherches amérindiennes au Québec, 101.
___ (1999). «L’administration de la justice et les droits des peuples autochtones – l’apport canadien au débat guatémaltèque», 29(1) Recherches amérindiennes au Québec, 106.
___ (2013). «Discrimination against indigenous peoples in North America», proceedings of the conference IACHR/Mcgill University, Special Forum on Race Discrimination and ESC Rights in North America,  Mcgill University Faculty Of Law, 22-23 November, pp. 26-37, on internet at
https://www.oas.org/es/cidh/afrodescendientes/docs/pdf/IACHR-McGill-Event-2013-Compendium.pdf
Duhaime, Bernard, en collaboration avec Josée-Anne Riverin (2011)« Wasayia, because we are Women and Aboriginal», Femmes autochtones du Québec and UQAM, Montréal, Canada, 63 pp.
Duhaime, Bernard, en collaboration avec Josée-Anne Riverin, (2010). « Wasayia, parce que je suis femme et autochtone», Femmes autochtones du Québec and UQAM, Montréal, Canada,  59 pp.
Duhaime, Bernard. (2001). Assessment of the Options for Indigenous Peoples to Monitor Application of ILO Convention 169, Rights and Democracy, Montreal,  15 pp.
___ (1999). « Comentarios a la ponencia de René Dussault. Las Conclusiones de la Comisión Real Canadiense sobre los Pueblos Indígenas a la luz de la situación guatemalteca », Memoria II Seminario Internacional sobre Administración de Justicia y Pueblos Indígenas (IIDH- Banco Mundial- OIT-ASDI), San José, Costa Rica, Primera Edición,  pp. 167-174.